C'est chaud pour trouver moins cher !

Des experts à votre écoute au 04 77 61 29 78 (appels & conseils gratuits)

Comment bien choisir sa cuisinière à bois ?

Au gré des innovations technologiques et des exigences, la cuisinière à bois a évolué, offrant aujourd’hui des performances bien supérieures à nos cuisinières d’antan. Raccordées au système de chauffage et au circuit d’eau chaude, les fourneaux peuvent désormais remplacer les chaudières et être utilisés comme chauffage central pour chauffer l’air ambiant et l’eau chaude de tout l’habitat.

Avec ou sans bouilleur ? Quelle puissance nominale choisir ? Vous avez succombé à la tendance de la cuisinière à bois mais ces questions sont encore sans réponses ? Vous renouveler votre équipement et vous voulez être sûr de faire le bon choix ?

Cet article est fait pour vous, on vous explique tout !

Le type de cuisinière : quelle fonction principale ?

Les bonnes questions à se poser :

Je souhaite acheter une cuisinière :
✓ en chauffage d’appoint ?
✓ en chauffage central pour mon logement ?
✓ pour cuisiner et faire mijoter des plats de longues heures ?

La cuisinière à bois, pour un chauffage d’appoint dans votre pièce de vie

✓ Chauffage d’appoint
✓ Cuisson

La cuisinière à bois simple chauffe la pièce où elle est installée, avec plus ou moins d’intensité selon sa puissance. Elle diffuse une chaleur douce par convection naturelle et par rayonnement.

Contrairement à la cuisinière à granulés, elle ne nécessite pas de branchement électrique pour fonctionner et est alimentée uniquement par des bûches de bois. La taille des bûche dépendra de la taille du foyer de combustion. En fonction des modèles, les cuisinières à bois peuvent accueillir des bûches de 30 à 60cm.

La cuisinière avec bouilleur, comme chauffage central de votre habitat

✓ Chauffage central
✓ Cuisson

Une cuisiniere à bois avec bouilleur désigne ce système de chauffage permettant à la fois de cuire des aliments et de chauffer plusieurs pièces d’une habitation grâce au bouilleur. Le bouilleur est la réserve d’eau qui, par l’action de la chaleur, va chauffer pour alimenter les systèmes de chauffage (radiateurs, planchers chauffant, ballon d’eau chaude…).

Votre cuisinière devient alors une véritable chaudière, capable de chauffer une maison.

Pour mesurer la puissance de ces cuisinières, 2 intensités exprimées en kW sont indiquées : la puissance du chauffage qui se dégage de la cuisinière, et la puissance du bouilleur. La somme des deux donnant la puissance totale en kW.

La cuisinière à granulés, l’alliance de la tradition et de la praticité du granulés

✓ Chauffage d’appoint
✓ Chauffage central (si elle est équipé d’un bouilleur)
✓ Cuisson

Bien que esthétiquement semblable au bois, la cuisinière à granulés (ou cuisinière à pellets) est préférée dans les logements où l’approvisionnement et le stockage de bois est plus complexe.

La cuisinière à granulés offre des avantages certains en terme de confort de part son autonomie. Réglez la température, elle s’occupe du reste :

  • Juste ce qu’il faut : elle alimente le foyer de combustion en granulés en toute autonomie grâce au système de vis sans fin.
  • Quand il le faut : l’allumage du feu et l’arrêt de la cuisinière est autonome, en fonction de la température réglée ou des heures de chauffe programmées.
Vous pouvez par exemple programmer votre cuisinière pour qu’elle chauffe :
  • Du Lundi au Vendredi de 6h30 à 8h30 pour le réveil et de 17h30 à 23h pour le retour du travail
  • Le week end de 9h à 22h

La cuisinière à granulés est donc plus économe que le bois grâce à ce système de régulation du combustible. Elle offre aussi de meilleurs rendements, sans pour autant délaisser le plaisir de la flamme.

Calculer la puissance nécessaire avant l'achat d'une cuisinière à bois

Les éléments à prendre en compte
✓ La surface ou le volume à chauffer (en m² ou en m3)
✓ La région de résidence et son altitude
✓ L’isolation du logement

On mesure la performance d’un appareil de chauffage au bois par sa puissance. C’est l’indicateur clé d’un confort de chauffe à la fois optimale et raisonnable pour votre habitat. La puissance nominale est exprimée en Kilowatt (kW), 1000 watts = 1 kW.

Bien évaluer son besoin

Le calcul de la puissance nécessaire pour une température ambiante idéale dans votre habitat est primordial pour votre confort mais aussi pour votre budget.

Trop puissante, la cuisinière va surchauffer votre habitat. Vous allez non seulement utiliser plus de combustible pour la faire fonctionner mais vous aurez aussi fait l’acquisition d’un équipement plus onéreux.

A l’inverse, si votre système de chauffage n’est pas suffisamment puissant, il va surconsommer pour atteindre la température idéale souhaitée. Les pièces d’usures seront à remplacer plus fréquemment et les conduits de fumées vont s’encrasser beaucoup plus rapidement.

Il existe plusieurs moyens de calculer la puissance nominale, nous vous proposons deux façons de faire votre calcul !


Le calcul en m² : la version simplifiée pour une première estimation

Elle consiste à dire que 100 watts sont nécessaires pour chauffer 1m².
Multipliez donc votre surface en m² par 100 pour obtenir la puissance nominale en watt nécessaire à un confort optimal.
Exemple : Pour une surface à chauffer de 40m². 40 x 100 = 4000 watts, soit 4kW.

Ce rapide calcul vous donne une première estimation, mais ne tient pas compte de facteurs essentiels lorsque l’on parle de chauffage à savoir le volume de la pièce (en fonction de la hauteur sous plafond), le climat et l’altitude de la région dans laquelle vous vivez.

Le calcul en m3 : plus précis pour être certain de votre choix

Etape 1 : Définir le volume en m3 de l’espace à chauffer
Mesurez les pièces à chauffer en largeur, longueur et hauteur sous plafond puis calculer le volume :
largeur x longueur x hauteur = volume en m3 d’une pièce
Etape 2 : Tenir compte du climat de votre région
En fonction de votre région les hivers sont plus ou moins rudes et nécessitent une puissance adaptée. Retenez l’indice correspondant à votre département jusqu’à la prochaine étape.

source : pratique.fr

Etape 3 : La qualité de l’isolation

Si votre maison ou la pièce dans laquelle vous allez entreposer votre cuisinière est mal isolée, majorée la puissance de chauffage de +10W par rapport à l’étape précédente.

Exemple : Pour un logement en Haute Loire (zone verte) mal isolé, on compte 44W au lieu de 34W.

Multipliez ensuite votre surface en m3 par la puissance précédemment obtenue :
surface en m3 x puissance en W = puissance nécessaire

Si votre maison est très bien isolée, multipliez votre surface en m3 par votre indice (de l’étape 2).
Etape 4 : Tenir compte de l’altitude

Si vous vivez dans une région montagneuse, tenez compte de l’altitude en multipliant la puissance calculée dans l’étape 3 par le coefficient qui correspond à votre région.

Le rendement énergétique d'une cuisinière à bois

Le rendement énergétique est le rapport entre l’énergie produite par la cuisinière et l’énergie consommée. En d’autres termes, il s’agit de la capacité de la cuisinière à brûler au maximum le combustible qui l’alimente.

Pour une cuisinière à bois, on considère comme excellent un rendement supérieur à 75%, et supérieur à 85% pour une cuisinière à granulés.

Les cuisinières à haut rendement garantissent des économies sur le combustible puisqu’elles consommeront moins pour produire autant d’énergie qu’une cuisinière dont le rendement serait plus faible.

Néanmoins, pour une bon rendement, le choix de l’équipement est tout aussi important qu’une bonne qualité de combustible. Veillez à utiliser du bois de chauffage bien sec pour éviter la surconsommation et profitez des atouts de votre cuisinière.

Flamme verte

Le label Flamme verte est le label spécifique pour le chauffage au bois mis en place par l’ADEME (l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) et les différents fabricants de systèmes de chauffage.

Flamme verte classe les appareils de chauffage suivant une charte de qualité exigeante visant à promouvoir les systèmes ayant un faible impact sur l’environnement et des performances en terme de rendement élevées. Plus de confort, plus d’économies et moins de pollution, telles sont les promesses des appareils certifiés Flamme Verte.


Depuis le 1er Janvier 2018, seuls les appareils de classe 6 et 7 étoiles sont labellisés.

Pour les cuisinières à bois, les classes 6 et 7 étoiles correspondent à un rendement au minimum supérieur à 75%, tandis que pour les cuisinières à granulés elles sont équivalentes à 86% de rendement au minimum. Les émissions de monoxyde de carbone et de particules fines sont aussi moindres.

Dans les faits, ce label n’est pas fiable à 100%. Créé par des fabricants d’équipements de chauffage au bois, on peut douter de l’objectivité de ces certifications. A contrario, beaucoup de cuisinières à bois n’ont pas passé les tests Flamme Verte et ont d’excellentes performances. Sur le marché, coexistent donc des modèles labellisés Flamme Verte 6 ou 7 étoiles et des équipements n’ayant pas le label mais des résultats autant voire meilleurs. Dans les deux cas vous ferez un très bon choix, synonyme de qualité mais nous vous invitons à ne pas faire du label Flamme Verte un critère d’achat pour votre cuisinière.

Le design de la cuisinière

Des fourneaux traditionnels aux modèles modernes, les cuisinières à bois apportent à la fois charme et caractère à une cuisine.

Plus de choix

Traditionnellement en fonte, ce matériau est apprécié pour sa capacité à emmagasiner la chaleur pendant la combustion et à la restituer plusieurs heures après l'extinction du feu.

Aujourd’hui, de plus en plus de marques proposent des cuisinières en acier. Ces cuisinières ont pour caractéristiques d’être moins chères, moins lourdes et plus facile d’entretien. L’acier est aussi une matière plus facile à travailler ce qui permet plus de fantaisie à la conception : les cuisinières à bois en acier ont un aspect plus moderne et plus contemporain, variant ainsi dans les teintes et les formes.

Des modèles encastrables

Nos cuisines sont depuis toujours le coeur de la maison. Tant et si bien que nous les avons modélisé pour gagner en place et en confort d’utilisation.

Pour répondre à ces besoins, des modèles encastrables sont disponibles et s'intègrent parfaitement dans une cuisine moderne. Ces équipements n’ont pas les mêmes contraintes de pose que les cuisinières à bois classiques : elles peuvent être disposées contre des matériaux inflammables sans risque, puisqu’elles sont conçues pour réguler leurs températures sur les côtés et sur l’arrière de l’appareil, contrairement à une cuisinière à bois standard qui doit être positionnée à minima à 30 cm du mur et à 30 cm de matériaux combustibles tel que des éléments de cuisines en bois par exemple.

Quelle marque de cuisinière à bois choisir ?

Vous savez désormais quelle puissance de chauffe est nécessaire pour votre habitat. Vous avez également fait votre choix sur le type de cuisinière qui comblera toute la famille et réunira vos amis pour les longues soirées d’hiver. Mais le choix de la marque reste encore une énigme ! Laquelle choisir ? Chacun sait, quelque soit le produit, qu’une marque porte des niveaux d’exigences de qualité et propose des prix en corrélation, ou non, avec ce niveau de qualité. Alors comment s’y retrouver ?

2 choses que nous avons appris de nos 15 années d’expérience dans le chauffage au bois :

  • Privilégiez les produits en provenance de l’Italie et des Balkans. Les marques italiennes (La Nordica Extraflame, Etna) et serbes (MBS) ont le savoir faire pour la conception de cuisinière à bois de qualité, depuis des décennies. Elles proposent aussi des prix attractifs ce qui fait déjà réaliser des économies à l’achat.
  • Les marques sérieuses proposent au minimum 15 modèles. Une marque qui ne proposerait que quelques modèles ne serait pas à prendre au sérieux, prenez le temps de vous renseigner sur l’étendue de sa gamme.

Pour aller plus loin :
Une cuisinière à bois ? Une bonne idée !
Conseils pour bien utiliser sa cuisinière à bois