C'est chaud pour trouver moins cher !

Des experts à votre écoute au 04 77 61 29 78 (appels & conseils gratuits)

La constitution d'un système de chauffage à pellets

Toute personne ou tout ménage dans le cadre de construction ou rénovation se demande comment il sera possible de le chauffer d'une manière performante et économique. Si un particulier découvre les poêles à granulés ou à bois en comparant les solutions possibles, il peut se demander comment sont composés ces alternatives à la cheminée et quels sont leurs avantages.

Le présent texte a pour but de faire connaître la composition ainsi que le mode de fonctionnement de ce type de chauffages et de donner des indications sur leur coût d'achat et de mise en place. En conséquence, cet article vous guidera et facilitera votre prise de décision.

Comment est composé un poêle à granulés ?

Tout modèle de poêle à granulés comprend en premier lieu un réservoir destiné à recevoir les granulés de bois qui servent de combustible. Chaque granulé est fabriqué avec de la sciure et des copeaux de bois, ce qui lui permet d'avoir un taux d'humidité très bas, ce qui en fait un combustible d'excellente qualité, capable de se transformer en chaleur sans polluer l'environnement.

D'autre part, ce type d'équipement de chauffage a une vis sans fin qui dirige les grains de bois vers sa chambre de combustion à l'intérieur de laquelle ils brûlent dans un feu allumé par une résistance électrique. Un ventilateur est le plus souvent incorporé dans le poêle. Il a pour rôle de diffuser l'air chaud produit par ce dernier.

Des éléments peuvent être ajoutés ou absents en fonction des caractéristiques attendues des utilisateurs. Ainsi, si un particulier souhaite chauffer un petit logement, il peut choisir un poêle à convection naturelle, dépourvu de ventilateur. Le principal avantage de ce type particulier de poêle à grains est son silence de fonctionnement.

De manière générale, il faudra toujours préférer un poêle à granulés ayant un ventilateur qui assure une diffusion homogène de la chaleur. Toutefois, le fonctionnement d'un poêle à granulés à ventilateur peut être bruyant. Cependant, la plupart des poêles des grandes marques s'avèrent être peu bruyant. Dans le doute, n'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre revendeur afin d'avoir de plus amples informations sur le bruit.

Si l'acquéreur fait bâtir un logement vaste, il peut choisir un poêle canalisable. Cette catégorie particulière de matériel de chauffage est équipée de plusieurs ventilateurs. Le premier pour la pièce dans laquelle est installé le poêle et le/les autres assure(nt) une diffusion de l'air dans les autres pièces de la maison par l'intermédiaire de gaine (canalisations). Il en résulte une économie non négligeable, car cela permet d'éviter l'utilisation d'un système de chauffage supplémentaires.

Enfin, le poêle hydraulique peut convenir à tout logement quelle que soit sa surface. Relié au chauffage central, il reprend le fonctionnement d'une chaudière traditionnelle qui alimente les radiateurs de l'ensemble du logement.

Le fonctionnement d'un poêle à granulés de bois

La principale caractéristique de ce mode de chauffage est d'être alimenté par des granulés de bois, ce qui en fait la source de production thermique écologique par excellence. N'étant pas alimenté par un combustible fossile contrairement aux chaudières fonctionnant au fuel, il n'émet très peu de gaz polluant, ce qui apporte une  contribution efficace à la lutte contre le réchauffement climatique.

Dès que la mise en marche est déclenchée, chaque granulé de bois est dirigé vers la chambre de combustion par la vis sans fin. A l'intérieur de cette chambre, il  brûle dans un feu alimenté par un flux d'air régulier, ce qui optimise le rendement de la machine. Ensuite, celui-ci diffuse l'air chaud dans la pièce et un conduit relié à la cheminée assure l'évacuation des fumées du poêle vers l'extérieur de l'habitation.

Si l'utilisateur a choisi un poêle hydraulique, les calories de la réserve d'eau se cumulent avec et le poêle devient un véritable chauffage central, ce qui permet une forte réduction de la consommation de combustible. Il en résulte que l'emploi de ce type particulier de poêles à granulés de bois est très économique.

D'autre part, la plupart des modèles à granulés de bois ont des fonctionnalités qui permettent un fonctionnement personnalisé. Ainsi, les fabricants proposent des poêles dont le fonctionnement peut être programmé en fonction des horaires d'occupation du logement, ce qui évite de gaspiller du combustible quand le pavillon est vide. Or, si on économise du consommable plusieurs fois par jour, cela finit par représenter des sommes non négligeables.

Si l'utilisateur a des raisons de craindre une perturbation du fonctionnement de son équipement ou un refoulement des fumées vers l'intérieur du logement, il a intérêt à se renseigner au sujet des poêles à granulés de bois étanches. Ces poêles à granulés de bois ont la particularité d'aspirer directement l'air frais à l'extérieur du logement, ce qui écarte tout risque. Leur mise en place est conseillée s'il est envisagé de les mettre dans une pièce ayant une hotte aspirante ou si le logement est équipé d'un système de  ventilation mécanique contrôlée.

Le coût de l'achat et de l'emploi des poêles à granulés de bois

Le prix d'achat de ces équipements démarre aux alentours de 700€ (poêle de faible puissance). En ce qui concerne les produits les plus sophistiqués, leurs prix peuvent dépasser 5000 €.

Toutefois, leur mise en place est moins contraignante et moins coûteuse que celle d'une installation de chauffage central classique. Son coût moyen se situe entre 500 et 600 €.

Il y a lieu d'ajouter à ces dépenses les frais liés à l'entretien des éléments. Ces frais d'entretien représentent le plus souvent une moyenne située entre 150 et 200 € par an.

Ces produits sont devenus très populaires en raison de la faiblesse des dépenses à consacrer pour leur alimentation en énergie. En effet, les ménages qui ont adopté ce mode de chauffage ont constaté avec plaisir que le budget pour un poêle à granulés est nettement inférieur à celui d'un chauffage au fioul ou à l'électricité. L'économie réalisée en moyenne chaque année se situe entre 700 et 800 €.

De plus, en faisant installer ce type d'appareils dans sa résidence principale, tout contribuable domicilié en France a droit à un crédit d'impôt. Le plafond des dépenses ouvrant droit au crédit d'impôt s'élève à 8000 € pour une personne vivant seule et à 16000 € pour un couple assujetti à une imposition commune. Chaque personne à charge donne droit à une majoration de plafond de 400 € Le crédit d'impôt est égal à 30 % des dépenses effectuées.

De plus, il peut s'appliquer à d'autres dépenses destinées à améliorer la performance énergétique du logement. Il en résulte qu'un couple qui consacre un montant total de 8000 € pour son poêle à granulés et pour la mise en place de doubles vitrages réalise une économie d'impôt de 2400 € qui s'ajoute aux économies qu'il réalise sur ses dépenses d'énergie.

La mise à en place d'un poêle est aisé, cependant il convient de bien dimensionner le produit à votre surface de chauffe. Les éléments à prendre en compte sont la surface ou le volume et la situation géographiques. Les besoins ne seront pas les mêmes si vous êtes en altitude dans une région froide ou sur le cote d'azur. Cette démarche préalable permet de déterminer la puissance que devra avoir l'appareil de chauffage, ce qui aide à effectuer une  première sélection. Ensuite, il faut comparer les modèles qui semblent donner une réponse appropriée aux futurs besoins en prenant en compte le rendement de chaque modèle ainsi que ses fonctionnalités. Il ne faut pas hésiter à demander aux professionnels de vous conseiller sur les poêles les plus fonctionnels.

Enfin, pour la mise en place de l'appareil et de la cheminée d'évacuation des fumées, suivez à la lettre les instructions d'installation fournies avec votre appareil afin de le poser dans les règles de l'art.

Pour en savoir plus, nous vous conseillons de vous référer aux pages suivantes :