C'est chaud pour trouver moins cher !

Des experts à votre écoute au 04 77 61 29 78 (appels & conseils gratuits)

Ce qu’il faut savoir sur l’évacuation des fumées de votre poêle

Il existe plusieurs solutions pour évacuer efficacement les fumées de votre installation, qu’il s’agisse d’un modèle standard à bois ou d’un poêle à granulés.

Quelle que soit la composition de votre poêle, les sorties de fumées, nécessaires pour assurer un bon tirage, sont strictement règlementées selon la configuration de votre logement et plus particulièrement celle de votre toit.

Un rappel des règles de sécurité et d’usage vous permettra d'anticiper la solution la mieux adaptée à votre situation.

Évacuer les fumées : quelles obligations ?

Bien qu’il existe par exemple des dérogations pour des appareils à pellets présentant un circuit de combustion certifié étanche, deux principales règles priment quand il s’agit d’évacuer les fumées d’un système de chauffage.

Définies par un arrêté du 22 octobre 1969, celles-ci établissent d’une part que le conduit de sortie raccordé à votre équipement doit présenter un orifice dépassant au minimum de quarante centimètres par rapport au faîtage de l’habitation. D’autre part, l’arrêté stipule que ce même orifice de sortie doit respecter une distance d’au moins huit mètres de toute autre construction.

La sortie traditionnelle en toiture (zone 1)

Également appelée montage en zone 1, cette solution traditionnellement héritée des cheminées implique de passer au travers du plancher, des murs et de la toiture pour dépasser le faîtage de celle-ci d’au moins quarante centimètres. Mis à part le cas d’un raccordement à une structure existante (anciens conduits de cheminée à bois), il s’agit généralement d’une solution coûteuse pour laquelle il faut prévoir à minima 1000 euros en produits.

Notez cependant que dans le cas d’une toiture présentant une inclinaison inférieure à 15 degrés, l’arrêté du 22 octobre 1969 devient caduc, il faut alors que votre orifice de sortie dépasse de 1,20 mètres du faîtage.

 

La sortie en ventouse (zone 2 et zone 3)

Évacuer la fumée de vos poêles via un système appelé en ventouse vous permet de vous placer dans des configurations différentes d’un conduit traditionnel. Il vous sera alors possible de placer votre orifice de sortie à la verticale sur le toit en dessous du faîtage (c’est un montage en zone 2) ou directement en façade à l’horizontal de votre mur (il s’agit de la zone 3). Ce type de mise en place permettant de simplifier la pose et nécessitant moins de longueur de tuyaux présente un avantage en terme de prix, il faudra compter de 1000 à 1500 euros pour un montage en zone 2 et 500 à 800 euros pour un montage en zone 3. Dans ce cas, votre poêle à granulés de bois devra bénéficier d’une arrivée d’air comburant extérieur et faire l’objet de l’aval du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment. 

Une dernière règle à avoir en tête concerne le positionnement du conduit évacuant les fumées : celui-ci doit être à minimum deux mètres de côté et cinquante centimètres au-dessus d’une fenêtre de toit en zone 2 et à quarante centimètres du mur et deux mètres du sol dans le cas d’une zone 3.

Pour en savoir plus, nous vous conseillons de vous référer aux pages suivantes :