C'est chaud pour trouver moins cher !

Des experts à votre écoute au 04 77 61 29 78 (appels & conseils gratuits)

Comment programmer un poêle à granulés ?

Encore trop méconnu par rapport à son équivalent à bois, le poêle à granulés a déjà su séduire un grand nombre de français. Ainsi, il était déjà présent dans 400 000 logements en 2014 selon les chiffres de l'ADEME, avec une croissance moyenne du taux d'équipement des foyers de l'ordre de 40 % sur les 10 dernières années. Ce produit est, en outre, plébiscité par de plus en plus de ménages, car il présente de nombreux avantages : écologique, économie d'énergie, design moderne, rapidité de mise en route...

Il est important de bien connaître le fonctionnement de votre poêle à pellets et tout particulièrement les programmes qu'il propose. Si les poêles à granulés vendus sur le marché bénéficient d'un préréglage d'usine, il est nécessaire de récupérer et de conserver le manuel d'utilisation complet afin d'apprendre à maîtriser son appareil.

Les modes de fonctionnement

Votre poêle à pellets présente deux manières distinctes de fonctionner que vous pourrez déterminer lors de sa programmation :

  • La Modulation : sur cette configuration, votre équipement fonctionne en continu afin d'éviter les redémarrages. Dès que la température déterminée est atteinte, la régulation automatique diminuera la puissance au minimum et entretiendra la chaleur.
  • Le Stand By : pour ce réglage, votre matériel s'éteindra une fois la température souhaitée atteinte, il redémarrera automatiquement lorsque celle-ci redescendra.

Les réglages avancés

Si l'outil de chauffe se gère essentiellement manuellement, il est aussi possible d'opter pour des systèmes de type électrique de réglage et de mise au point. Ces derniers doivents être effectués par un professionnel :

  • Modifier la vitesse d'admission de l'air qui va faire se consumer plus ou moins rapidement les grains de bois dans le brûleur. Plus la quantité d'air est grande, plus les copeaux vont bouger. Il est alors préconisé de diminuer la vitesse afin d'éviter l'arrêt de votre équipement en cas de combustion trop rapide.
  • Ajuster le débit d'air. Cela vous permet de réduire votre facture d'énergie et d'obtenir une baisse jusqu'à 10 % en choisissant un mode de sous-alimentation. Petit bémol : l'aspect esthétique car les flammes vives sont plus rares.
  • Le degré de consigne : idéal pour ne pas avoir froid chez vous tout en ne surchauffant pas. En effet, un degré de plus dans la pièce amène une consommation supplémentaire d'environ 7% .
  • Adapter le débit de pellets. Pour une gestion optimisée de votre installation de chauffe, optez plutôt pour un débit inférieur ou égal à la ventilation.

La planification de vos réglages

Selon une étude du magazine de consommateurs Que Choisir, il a été établi que cet appareil de chauffage se rend indispensable de par le fait qu'il puisse être régulé très facilement et sur des plages journalières ou hebdomadaires. Ainsi, vous pouvez sélectionner des températures plus élevées le matin à votre réveil ou au retour du travail et une baisse pour les heures où vous n'êtes pas présent et durant la nuit. 

Définir ses programmes à la semaine

Un poêle à pellets nouvelle génération est doté d’un tableau de commande simple à utiliser situé au-dessus. Il peut permettre de programmer votre chauffage sur 7 jours. Vous pourrez par exemple (selon les modèles) utiliser un programme de type :

  • 20° C du lundi au vendredi de 6 h à 8 h (au réveil).
  • 20° C du lundi au vendredi de 17 h à 21 h (retour du travail).
  • 20° C les samedi et dimanche de 9 h à 21 h.

Afin de vous assurer confort et simplicité de manipulation, de nombreux modèles vous proposent des télécommandes.

Aller plus loin avec le pilotage à distance sur smartphone

De plus en plus technologique, le poêle peut désormais être connecté et présenter en option une application permettant de le piloter depuis n'importe quel endroit avec votre smartphone.


Pour en savoir plus, nous vous conseillons de vous référer aux pages suivantes :