C'est chaud pour trouver moins cher !

Des experts à votre écoute au 04 77 61 29 78 (appels & conseils gratuits)

Informations sur les niveaux sonores des poêles à granulés

Le fonctionnement d’un poêle à granulés reposant partiellement sur une soufflerie, son action peut entraîner une gène sonore auprès d’un public présentant une forte sensibilité auditive.

Rappelons que même si le poêle à pellets n’est pas un mode de chauffage totalement silencieux, le bruit qu’il produit reste minime par rapport à d’autres équipements du quotidien. La notion de nuisance sonore est plutôt subjective et varie d’une personne à une autre : certains peuvent être gênés par un bruit, alors que d’autres ne le remarqueront même pas.

Néanmoins, dans une démarche de confort acoustique, il est intéressant de mieux comprendre ce qui détermine le bruit des poêles et les solutions permettant de limiter celui-ci.

Les facteurs déterminant le bruit d’un poêle à pellets

Les bruits pouvant résulter de votre équipement de chauffage sont liés aux éléments constitutifs de votre appareil. De manière générale, trois éléments sont potentiellement générateurs de sons :

  • Le moteur de la soufflerie : celui-ci sera d’autant plus audible que le réglage de la vitesse de ventilation des moteurs propulsant l’air chaud sera importante ;
  • La vis sans fin : en fonctionnement, lorsqu’elle tourne sur elle-même afin d’acheminer les granulés de bois contenus dans le réservoir en direction du foyer, elle peut émettre un bruit de frottement ;
  • La chute des pellets dans le foyer lorsqu’il sont libérés par la vis sans fin peut générer un léger bruit.

En parallèle de ces trois principales sources sonores peuvent s’ajouter de manière marginale les bruits de dilatation, des flammes ou des sifflements selon les conditions de tirage.

Conseils pour tendre vers une installation silencieuse

Les bruits émis par votre appareil peuvent être limités en respectant quelques règles d’utilisation. Votre équipement va surtout faire du bruit lorsqu'il va chercher à atteindre sa consigne de température. Donc lorsque la pièce est froide, il se met automatiquement dans une puissance élevée pour réchauffer l'intérieur de votre maison rapidement. Une fois la consigne atteinte, il passe en modulation de chaleur (action plus faible et beaucoup plus silencieuse). 

Vous avez donc une marge d’action pour optimiser votre confort acoustique en appliquant les conseils suivants (notez également que ces conseils optimiseront rendement et consommation de votre poêle à granulés) :

  • Choisissez un poêles parfaitement dimensionner pour votre logement, s'il n'est pas assez puissant il aura tendance à tourne en vitesse maximum et faire beaucoup de bruit.
  • Utilisez la programmation hebdomadaire pour prévoir les arrêts lorsque les occupants ne sont pas présents dans la pièce, par exemple après le coucher ;
  • Planifiez vos fonctionnements à haut niveau de ventilation, il faudra également viser les périodes d’absence des résidents telles qu’avant le réveil ou avant les retours du travail ;
  • Utilisez la programmation à distance via une option Wifi offrant une meilleure gestion de votre source d'énergie ;

L’atténuation des bruits passe également par le matériel. En prenant en compte les éléments suivants, vous pourrez limiter les sons de votre appareil lorsqu'il est en fonction :

  • Un creuset en fonte atténuera mieux le bruit de la chute des granulés que l’acier ;
  • Une vis sans fin fonctionnant sans intermittences émettra un son à peine perceptible ;

Pour en savoir plus, nous vous conseillons de vous référer aux pages suivantes :