C'est chaud pour trouver moins cher !

Des experts à votre écoute au 04 77 61 29 78 (appels & conseils gratuits)

S’équiper d’un poêle à granulés

Faciles d'installation et d'utilisation, les poêles à granulés, en plus d’être esthétiques, sont des produits qui permettent de faire baisser significativement vos factures de chauffage.

Ils apporteront un cachet indéniable à votre habitat, le rendant naturellement accueillant et convivial. Pour un investissement raisonnable et un entretien réduit, vous aurez un poêle qui diffusera une douce température dans l’ensemble des pièces de votre foyer. Avec un tel équipement à la fois pratique et performant, vous ferez des économies sur le long terme, car le granulés de bois est l’énergie la moins chère du marché et tend à le rester compte tenu des hausses successives des sources fossiles.

Comment fonctionne un poêle à pellets ?

La différence avec un poêle à bois classique et à pellets est bien sûr le consommable. Les granulés sont fabriqués à partir de copeaux et de sciures, aussi appelés connexes de scieries. Ces produits de bois présentent un taux d’humidité minimum, ce qui en fait un excellent combustible et confère donc à cette source de chaleur un rendement très élevé compris entre 80 % et 95 %.

Il existe plusieurs technologies pour les poêles, qui seront plus ou moins adaptées au besoin de chauffage de votre logement et sa configuration :

  • Avec ventilation : dotée d’un ventilateur permettant une diffusion rapide et large de la chaleur, la plupart des poêles à granulés sont équipé de la sorte.
  • Avec canalisations : les poêles canalisables permettent de répartir la chaleur vers les pièces les plus éloignées. Equipé d'un ou plusieurs ventilateur relié à des gaines il permetttent de chauffer plusieurs pièces. Ce type de poêle à granulés est adapté aux maisons plus grandes, même avec un étage.
  • Hydro : les poêles à granulés hydro font office de véritable chaudière chauffage central. Il permettent de se raccorder à un circuit d'eau pour alimenter vos radiateurs et l'eau sanitaire.
  • A convection naturelle : plutôt conçue pour les petites maisons de plain-pied, cette version de poêle à pellets très silencieuse se contente de diffuser l'air chaud et de rayonner dans la pièce où il a été installé (ces poêles granulés sont très rares).

Les avantages des poêles à granulés

Les poêles ne manquent pas d’atouts par rapport aux autres sources de chauffage comme le fioul ou l’électricité :

  • Confort et simplicité : le chauffage est programmable et permet de régler précisément la température. Ainsi, pendant votre absence, l’appareil peut fonctionner en mode réduit et se mettre en route avant votre retour, afin que celui-ci soit le plus agréable possible. Selon les services proposés par votre modèle, son utilisation n'entraînera que très peu d'entretien.
  • Économie : par rapport aux sources d’énergie, les granulés garantissent une belle économie sur votre facture de chauffage. Sur l'année 2017, rapporté au kWh, ce type de consommable est 60 % moins cher que l’électricité, pour un confort incomparable. Il est même plus économique que le gaz ou le fioul pourtant longtemps considéré (et vendus) comme les plus rentables.
  • Autonomie : c’est l’une des différences majeures par rapport aux bois classique (bûches). En effet, le faible encombrement des granulés ainsi que leur rendement optimum en termes de combustion génère une grande autonomie. Moins de contraintes pour recharger le poêle à granulés et surtout pas d’oubli possible afin de limiter les variations de température. Dans la même logique, le stockage est aussi moins contraignant. Même s’il est nécessaire d’avoir une bonne quantité de sacs de granulés d’avance, l’encombrement reste moindre que les bûches de bois.
  • Écologie : grâce à la gestion durable des forêts françaises, le bilan carbone des granulés de bois utilisés dans ces poêles est neutre. On est en présence d’un cycle fermé pour le bois contrairement aux énergies fossiles. De plus, la production de ce combustible est généralement locale par rapport au lieu d’achat, ce qui limite l’énergie grise également. Selon une étude de l'ADEME en 2015, le rejet en quantité en g de CO2 par kWh des poêles est exceptionnellement bas : 85 % de moins que l’électricité, 88 % de moins que le gaz et même 95 % moins que le fioul.
  • Esthétique : un poêle à granulés apportera un plus visuel indéniable à votre intérieur. Élément central de votre pièce principale, il donne du cachet et assure une convivialité proche d’une flambée de cheminée. Il fait un élément de décoration à part entière, contrairement aux radiateurs fonte ou convecteurs électriques que l’on cherche plutôt à cacher.

Comment choisir votre poêle

Le premier critère à prendre en compte dans votre installation est la puissance maximale de votre poêle. N'hésitez pas à nous appeler, nous avons l’expérience des produits et le savoir-faire nécessaire pour identifier au mieux votre besoin. En effet, les facteurs déterminants sont nombreux : l'emplacement géographique, la surface et la configuration du logement, le niveau d'isolation, la température de consigne souhaitée, etc.

L’objectif est de pouvoir compter sur votre poêle à pellets lors des jours les plus rudes de l’hiver sans pour autant avoir une solution surdimensionnée qui coûtera nécessairement plus cher à l’achat. Pour une première approche, il est possible d’avoir certains repères en fonction de niveau d’isolation de votre habitat. Pour une habitation conforme à RT2012 ou un logement BBC, il faut compter une puissance de 55 à 60 W/m². Par contre, pour une maison isolée, mais pas selon les règles les plus récentes, il vaut mieux partir sur 100 W/m².

La puissance minimale ou ralentie est également une donnée intéressante pour différentier les poêles. Plus la valeur sera basse, idéalement vers le 2 kW, plus votre appareil maintiendra la température de consigne de manière lissée. Ce qui aura pour autre avantage de limiter le nombre de cycles allumage-extinctions et donc l’usure de la bougie.

Le niveau sonore du poêle à granulés est l’une des données à considérer lors de votre choix. Même si ce critère prend de moins en moins de sens avec l'évolution des technologies sur les poêles. Il y a une dizaine d'année, le niveau sonore des poêles à pellet était un point critique. De nos jours, ils ne font guère plus de bruit que la plupart des éléments du quotidien dans une maison.

Même si le fonctionnement d’un poêle à granulés est simple, n’hésitez à récupérer les notices des poêles que vous ciblez afin voir si ses possibilités correspondent à votre environnement ainsi qu'à la vie de votre foyer. Au niveau des différentes programmations entre autres.

 

Quelle marque de chauffage à granulés

Plus de 70 marques de poêles à granulés sont référencées, ce qui ne rend pas le choix aisé. Au-delà de la renommée de chacune, des efforts en communication et en promotion qui peuvent être faits, certains gages de qualité peuvent aiguiller votre choix. L’une des principales causes de panne provient de l’électronique de l’appareil. De ce fait, la durée de la garantie électronique peut être considérée comme un gage de qualité au même titre qu’une garantie du corps de chauffe supérieure de 5 ans. Autre critère important, comme souvent, le lieu de fabrication. L’Italie est le pays spécialiste de la fabrication de poêles à granulés, n’hésitez pas à vous renseigner sur la provenance. Cela peut aussi avoir un impact non négligeable pour la rapidité de remplacement de pièces détachées en cas de pannes (renseignez-vous également sur le nombre de pièces détachées tenues en stocks).

L’entretien de votre poêle à granulés

Au-delà de la maintenance annuelle obligatoire, comme pour les chaudières brûlant de l’énergie fossile, il est possible de procéder à un entretien régulier et simple du poêle qui permettra de prolonger non seulement la durée de vie de votre poêle, mais également assurer son bon fonctionnement et donc son rendement :

  • Le brûleur : un nettoyage régulier de celui-ci est obligatoire pour garantir une activité de chauffe en toute sécurité et en toute tranquillité. Le brûleur sera indiqué sur la notice de votre poêle. Une fois trouvé, il suffit de gratter les parois du brûleur afin d’éliminer les dépôts créer par la combustion du bois.
  • La chambre de combustion : toutes semaines, selon la quantité de matières consommées, il est nécessaire de vider le cendrier et/ou d’aspirer les cendres.
  • La vitre : comme il s’agit de la vitrine sur le foyer, il est préférable qu’elle soit propre. La cendre étant un nettoyant très efficace, essuyez le verre avec un chiffon ou du papier journal humide préalablement trempé dedans.
  • L’extérieur : comme évoqué précédemment, votre poêle est un élément de décoration à part entière. Il est donc conseillé de garder son état visible le plus propre possible avec un plumeau ou un linge humide.

L’équipement d’un poêle à granulés est un achat important par son investissement, mais également par son usage. La manière dont la chaleur sera diffusée est logiquement différente d’un système chaudière couplé à des radiateurs ou bien d’en parc de convecteurs électriques. Il faut donc que votre maison soit adaptée et suffisamment isolée. Une fois en place, les coûts annuels sont réellement intéressants et surtout l’impact sur l’environnement est minimum pour un rendu esthétique maximum.